Comment s’y prendre pour acheter un van?

Comment s’y prendre pour acheter un van?

Comment s’y prendre pour acheter un van?

Quand on part en voyage à long terme, plusieurs solutions s’offrent à nous : voiture, van, … En Australie il est facile de trouver un moyen de transport et de logement pour pas cher.

Mais attention les arnaques

Surtout quand on arrive à deux et que nous sommes deux filles. Les vendeurs usent de la gente féminine croyant qu’on ne s’y connait pas en mécanique pour faire s’envoler quelques fuites d’huile ou autre dans les paroles. Mais sur le terrain cela existe bien. Bien vérifier et poser toutes les questions qui nous voulons, quitte à passer pour des lourdes, mais pour nous permettre de rouler en toute confiance.

En arrivant en Australie, trouver un van était une des principales missions. Alors nous nous sommes mises en quête du bolide de nos rêves. Nous avions déjà quelques critères en tête, et nous voulions une monture tenant la route (plus de 30 000kms nous attendaient).

Pour cela, nous avons épluché toutes les petites annonces dans les auberges de jeunesse, sur les sites internet (Gumtree, les groupes facebook,…), le bouche à oreilles, et avons fait notre sélection. Certaines offres n’étaient plus au goût du jour alors il a fallu se résigner à seulement 2 vans qui nous plaisait.

Nos critères se trouvaient dans le kilométrage (inférieur à 300 000kms), le type de pétrole (essence), la boite de vitesse (manuelle), un prix inférieur à 6 000$, l’aménagement minimum de l’intérieur du van, une seconde batterie pour recharger ordinateurs et autres matériaux électriques, un bon moteur, bon état extérieur, puis une conduite facile partout. Pour ça il a fallu essayer.

Premier van

Le premier van disponible n’était pas à notre goût. Acheter un van qui va nous transporter aux quatre coins de l’Australie durant une année entière n’est pas chose facile. Il faut avoir un coup de cœur, s’imaginer vivre dans le van. Or notre première visite s’est avérée catastrophique. Le van était d’un état extérieur très moyen (saleté, rouille et impact sur la pare-brise qui allait bientôt tout fissurer). Quand nous avons visité l’intérieur, ça sentait la fumée, le renfermé, tout était entassé à l’intérieur, rien de propre. C’était donc NON. Les précédents backpackers avaient totalement négligé leur van.

Dans le voyage, il n’y a pas de certitude, seulement de l’aventure…

Pensez lors de la vente de votre van, de faire de belles photos mais aussi de tout nettoyer à l’intérieur pour les éventuelles visites et donner envie de continuer l’aventure avec titine en toute sérénité. Faire un descriptif du tonnerre du matériel à disposition à l’intérieur. Favoriser le positif.

Et pensez aussi lors de l’achat, de bien vérifier l’état du moteur, tester les phares, les clignotants, les essuie-glaces (même si peu utile en Australie), et tout ce qu’on ferait avant d’acheter une voiture en France aussi.

Second van

Seconde visite, c’était chez un garagiste de Perth. Van à 5 800$, Toyota Hiace  de 1999 (marque a privilégier par les bacpackers, bonne mécanique), blanc, aménagé d’un matelas et de quelques ustensiles pour commencer comme il faut l’aventure, et de grands espaces de rangement. Le garagiste avait acheté ce van à un backpacker rentré au pays. Il refaisait tout ce qui n’allait plus. Vitre latérale de porte à fixer, joins à coller, seconde batterie à changer, essuie-glace à remplacer, pneus neufs !! Voilà une bonne affaire pour nous.

Emballer c’est peser. On achète.

De plus, après avoir testé le véhicule en centre-ville avec le vendeur, nous pouvions revenir dans les jours suivants, après achat, s’il y avait des soucis. Chose que l’on a faite car on ne connaissait pas toutes les subtilités de la bête. Le garagiste nous a toujours aidés. Un grand merci à Chris !!

Pensez bien aussi à faire le changement de propriétaire du véhicule et renouveler la rego. Vous pouvez aussi assurer votre van pour différentes mensualités. A vous de voir !!

Une fois que vous vous sentez prêt, mais seulement une fois que vous vous sentez prêt, pas parce que vous êtes pressés de partir et rouler, … alors let’s go. Je pense qu’il est important de prendre le temps de bien choisir son véhicule. C’est avec lui que vous allez passer une année et presque tout faire, ce sera votre maison mobile. Et une fois acheté, prenez en grand soin (nettoyage intérieur et extérieur, vidange, vérifier l’air des pneus,…) pour votre confort et votre sécurité. Mais aussi prenez en grand soin car il faut penser à la revente éventuelle derrière.

A vos volants !! C’est parti !!

 

 

Caro.

About Caroline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *