Les 10 leçons du voyage

Les 10 leçons du voyage

Les 10 leçons du voyage

Le voyage nous apprend beaucoup sur nous et sur les autres, sur notre environnement. Le voyage est l’école de la vie comme on entend souvent. Et je trouve ça bien vrai. Alors voici les 10 leçons que j’ai tiré de mes voyages.

 

  1. Vivre au jour le jour

La meilleure façon de voyager est de voyager au jour le jour. Ne pas faire de plans est le meilleur des plans. Les rencontres, la fatigue, la météo, les envies changent. La vie n’est pas toujours un long fleuve tranquille et parfois nous sommes confronté à des imprévus, des évènements que nous ne pouvons pas contrôler, des rencontres Alors si tu veux faire quelque chose de vraiment indispensable à ton voyage fait le maintenant et arrête de procrastiner. Tu as en toi les clés pour réussir. Quand on veut on peut.

Certes ne rien prévoir c’est super mais de temps en temps il faut rester conscient et préparer sa route. Comme pour un départ en randonnée, ou en falaise, il faut prévoir le parcours pour ne pas se perdre, pour rester en sécurité, prévoir de l’eau et un casse-croûte, jouer avec la météo, …

 

  1. Profiter de chaque instant

Les voyages m’ont beaucoup appris sur moi-même. Je suis devenue plus patiente et je profite de chaque instant. Avant je pensais souvent à ce qui allait se passer le lendemain, aux prochaines destinations, à mes projets. Certes il est important d’avoir des projets, de l’ambition et d’y penser. Mais il y a penser et penser.

Si c’est y penser pour ne pas profiter du moment présent, alors mieux vaut essayer d’y penser pendant un moment de libre, et profiter d’un plongeon avec les tortues à Bali ou d’un cours d’escalade donné par Malcolm Matheson au Mont Arapiles en Australie, plutôt que de penser au repas à préparer le soir en se disant qu’il manque de la farine, de la moutarde et des anchois. C’est peut être cucu comme ça, mais en gros ce que je veux dire c’est qu’il faut s’investir dans ce que l’on fait si cela nous plaît, et vivre le moment présent comme s’il ne se reproduirait plus. Nos pensées nous font perdre le cours du temps et nous égare. Notre monde est fait de distraction, alors il faut savoir quand, où, comment et pourquoi se laisser distraire, et tout se passera au mieux.

 

  1. Lâcher prise

Pour profiter de chaque instant et de son voyage, il faut lâcher prise. Ce n’est pas toujours facile d’arrêter le contrôle. L’absence de contrôle fait peur car elle nous perd et nous emmène loin de ce qui aurait pu être ou ce qui devrait être. Le lâcher prise nous permet de nous concentrer sur le moment présent. Si quelque chose ne fonctionne pas ou fonctionne différemment de ce qu’on avait prévu, alors essayons d’en tirer du positif. Une action différente, laissant de côté la colère, l’anxiété, la frustration, le dépit permettra de lâcher prise et de profiter.

« Retenir équivaut à croire qu’il y a seulement un passé ; lâcher prise, c’est savoir qu’il y a un avenir » Daphne Rose Kingma

 

  1. Ecouter et s’écouter

Pour réussir à lâcher prise, il faut aussi s’écouter et écouter les autres. Non pas seulement en voyage mais partout. Avant mes voyages j’étais déjà sans cesse à l’écoute, mais depuis, encore plus. J’aime écouter, dialoguer, comprendre, et essayer de trouver des solutions aux problèmes.

 

  1. L’argent ne fait pas le bonheur

Le plaisir des choses simples. Certes voyager requiert avoir un minimum d’argent, pour les billets d’avion, de train ou de bus, pour s’équiper avant de partir, pour se nourrir, et faire des folies, mais nous n’avons pas besoin d’être riche financièrement pour voyager. Beaucoup de solution existe pour voyager économique, tout en devenant riche, riche de ses expériences. Le bénévolat, helpX, … sont des solutions géniales pour apprendre des locaux, des traditions, apprendre un savoir-faire, un savoir être, et dépenser peu. En échange de quelques services, le logement et la nourriture sont à disposition.

  1. Le sourire est contagieux

Sourire n’a pas de prix. Lorsque nous rencontrons des personnes étrangères, lorsque nous sommes invités à manger quelque part, lorsque l’on croise quelqu’un dans la rue, lorsque l’on se regarde dans un miroir, sourire est inévitable. Le sourire est contagieux et délie souvent les langues. Un sourire et la conversation est lancée. Un sourire et on partage notre bonheur. Un sourire et on crée une bonne humeur. N’oubliez pas de sourire. Car c’est toujours plus agréable de croiser une personne souriante plutôt qu’une personne regardant ses pieds ou s’indignant du monde dans un lieu privilégié. Soyez spontané, si vous voulez sourire alors souriez !!

 

  1. Sortir de sa zone de confort c’est pas si mal

Quand nous partons en voyage, nous partons souvent vers l’inconnu. L’inconnu c’est quoi ? C’est tout ce qui diffère de notre quotidien, de ce qu’on a déjà fait, déjà vu, déjà entendu, déjà touché, déjà mangé. Une grande part d’inconnu s’offre à nous lorsque nous parcourons les sentiers à travers le monde. Il faut savoir apprécier cet inconnu.

Sortir de sa zone de confort, c’est rencontrer des embûches parfois (quand , ou des moments de solitude (quand tu pars au toilettes du camp avec ton rouleau sous le bras, discrétion assurée), des imprévus (quand tu as décidé d’emprunter une route et qu’elle est inondée et que tu dois faire plus de 50kms de détour), c’est avoir des moments de doute et de stress (quand tu te retrouves au milieu du bush australien avec ton van qui a soif et que la prochaine station est à 10 kms mais qu’elle est en rupture de fuel et que la prochaine s’annonce 50 kms plus loin et que tu es sur la réserve), c’est se retrouver parfois jusqu’à 10 jours sans prendre de douche, c’est changer son rythme de vie et vivre avec la nature parfois. En fait, sortir de sa zone de confort c’est extra, c’est une expérience unique et riche !!

 

  1. Voyager léger

Remplir un sac à dos OK. Voyager OK. Mais une fois tout cela fait, on se rend vite compte qu’on a emmené des affaires bien inutiles en voyage, qu’on a trop de choses dans notre sac, et que finalement on met souvent les mêmes habits (mais ça on s’en rend compte quand on fait un diaporama de nos photos de voyage et qu’on a beau changé de lieu, on porte toujours les mêmes vêtements, agréables et confortables).

Je me souviens parfaitement le jour où j’ai fait ma valise et que j’avais peur de manquer d’affaires, de vêtements chaud, de vêtements de sport, de chaussures, de lunettes de soleil, de produits de beauté, … Mais en fait tout cela on peut les trouver sur place si on manque de quelque chose. Et puis on développe des petites astuces aussi, comme faire sa lessive quand le soleil est là et qu’on arrive tôt dans un campement pour remettre notre tee-shirt fétiche, on utilise notre paréo pour faire écharpe, pare soleil, sac à main et couverture, et aussi paréo tout de même, … tout plein de petites astuces qui s’installent au fur et à mesure des jours.

En fin de voyage, je me suis retrouvée pendant 2 mois avec :

– Une seule paire de tongs (Quoi ?? mais c’est tout à fait normal. A savoir que j’étais parti avec 5 paires…on ne sait jamais si une tong se casse…sans commentaires) qui faisait tongs de douche, tongs de marche et tongs de repos. Finalement c’est possible. Les « on ne sait jamais si »… on les oublie et si ça arrive et bien on improvise, on développe des astuces.

– Des tee-shirt complètement délavé à cause des heures dans les champs en plein soleil et des lavages à répétition.

– Des pantalons raccommodés de tous les côtés

– Et j’en passe …

Finalement on met toujours les vêtements au-dessus de la pile, au-dessus du sac et facile à sortir. Et quand il faut sortir un débardeur dans le fin fond du sac et bien c’est un combat de longue haleine et parfois c’est un abandon en milieu de course. Et puis il faut de la place pour ramener les souvenirs alors mieux vaut partir léger !!

 

  1. L’humilité

Dans la vie de tous les jours mais encore plus en voyage nous apprenons l’humilité. Car non nous ne sommes pas les seuls à partir en terre inconnue sac sur le dos et nous ne sommes pas des héros. Nous faisons cela par plaisir et non pas pour une reconnaissance quelconque. Nous ne visitons pas tel ou tel pays pour dire « ça y’est je l’ai fait ». Mais pour unique but de découvrir, s’enrichir, partager et gagner à être ce que nous sommes plutôt que d’essayer d’être ce que nous ne sommes pas.

Le chemin est long et continue. Nous mesurons chaque jour ce qu’il nous reste à parcourir et à apprendre. Mais pour apprendre, il faut déjà se rendre compte que l’on ne sait pas et c’est là que commence le chemin vers l’humilité. Mais penser que l’on ne sait pas n’est pas chose facile, mais c’est une chose possible.

« Un voyage se passe de motifs. Il ne tarde à prouver qu’il se suffit à lui-même. On croit qu’on va faire un voyage, mais bientôt c’est le voyage qui vous fait, ou vous défait. » Nicolas Bouvier

 

  1. La bougeotte est une addiction

Aucun remède n’existe en ce jour. En voyage nous rencontrons beaucoup, souvent, différemment, des personnes que nous  n’aurions croisées nulle part ailleurs, alors on savoure chaque moment.

Voyager est une occasion à ne pas manquer. Cela fait réaliser à quel point nous sommes  heureux et souvent trop ronchon à l’idée de ne pas pouvoir se laver tous les soirs, ou ne pas avoir notre bonne pomme de terre bunge cuite au four. On sait, car on l’a vécu (même si les médias et notre éducation nous le transmette également), que des peuples manque de nourriture et d’eau mais se contente du minimum vital, des peuples vivent sous la violence, avec la peur de mourir, …

Et pendant ce temps d’autres se plaignent pour des futilités. Alors vivons simplement, arrêtons de nous plaindre car notre chemise est bleue alors qu’on la voulait rouge, pensons à ceux qui ne peuvent pas s’habiller correctement. On se plaint bien trop souvent pour un rien. Adoptons les bons comportements aux bons moments, aux bons endroits. Les ressources de notre monde sont extraordinaires, alors prenons en soin.

A droite puis à gauche, voyager, ne jamais s’arrêter. Peut-être pourrais-je parlé de maladie, d’addiction, mais tant que cela nous rend heureux, profitons-en !! Fonçons, voyageons !!

 

 

About Caroline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *